COMMUNIQUÉ

Rareté de main-d’œuvre : la Mauricie osera-t-elle miser sur les travailleurs d’expérience ?

Trois-Rivières, le 30 mai 2019 – C’était aujourd’hui qu’avait lieu le forum Marché du travail, Misons sur les 50 ans et + pour la grande région de la Mauricie, organisé par Générations au travail, réussir ensemble! en partenariat avec le CREM, la Formation continue et Services aux entreprises du Cégep de Trois-Rivières, Le Pont, Stratégie Carrière ainsi que la Chambre de commerce et industries de Trois-Rivières.

Le forum a réuni plus de 100 participants, dirigeants d’entreprises, conseillers en ressources humaines, organismes en employabilité, syndicats et partenaires du marché du travail qui ont pu échanger, dans un climat convivial, sur leurs préoccupations et les pistes d’actions pour attirer et maintenir en emploi les travailleurs de 50 ans et plus.

Rareté de main-d’œuvre en Mauricie
C’est encore au Québec, et de loin, que la pénurie de main-d’œuvre est la plus sévère au Canada, le taux de postes vacants persistant à 3,2 % au dernier trimestre de 2018. Pour la région de la Mauricie, c’est plus de 2800 emplois à combler. (Source de Statistiques Canada).

Monsieur Pierre Mercier, président du Regroupement des chambres de commerce de la Mauricie affirme que : « Les entreprises et industries de la région ont tout avantage à considérer, recruter, intégrer et utiliser la main d’œuvre expérimentée. En effet, cette dernière en plus d’offrir une maturité certaine et une fidélité à son employeur, pourrait grandement contribuer à développer l’expertise au sein des entreprises en participant au transfert des connaissances et en partageant ses expériences, son vécu. Employeurs, sachez reconnaître cette contribution potentielle, voire essentielle à l’essor de vos entreprises, et n’hésitez pas à considérer la main d’œuvre expérimentée comme un atout, plutôt que comme un fardeau. »

Pour sa part, Madame Diane Cossette, directrice générale du CREM affirme que « Dans le contexte de la démographie de plus en plus vieillissante en Mauricie, nous constatons, et nous croyons qu’il est essentiel que les entreprises valorisent l’apport des personnes d’expérience pour répondre à leurs besoins de main-d’œuvre. Ces travailleurs et travailleuses ont des profils professionnels diversifiés et sont prêts et disponibles pour contribuer à l’activité économique de notre région. C’est en ce sens que nous travaillons avec elles afin que la Mauricie préserve sa vitalité. »

Quant à Madame Marie-Pier Matteau, présidente du Conseil régional des partenaires du travail de la Mauricie, elle nous rappelle que : « Service Québec estime que 23 900 personnes prendront leur retraite sur l’horizon 2017-2021. Cela peut être vu comme étant une opportunité pour nos entreprises. En offrant des horaires variables et adaptés au mode de vie souhaité par les retraités, il est possible d’être attractif face à cette main-d’œuvre expérimentée. Aussi, pour appuyer les petites et moyennes entreprises (PME) dans leurs efforts pour recruter et maintenir en emploi des travailleurs expérimentés, je rappelle qu’un crédit d’impôt est aussi offert pour réduire les charges québécoises sur la masse salariale liées aux travailleurs âgés de 60 ans ou plus. »

Flexibilité organisationnelle : la clé

Madame Diane Gabrielle Tremblay, professeure en gestion des ressources humaines à l’Université TÉLUQ a invité les entreprises à repenser l’organisation du travail et à oser l’aménagement du temps de travail afin d’accroître leur attractivité. Trois entreprises de la région ont partagé leurs bonnes pratiques d’embauche et de rétention de leur personnel plus âgé. Une brochette de travailleurs et de travailleuses a témoigné avec enthousiasme leurs motivations et leurs expériences de travail à 60 ans et au-delà.

Les participants sont ressortis de l’événement sensibilisés et outillés. Des forums similaires sont organisés dans chaque région du Québec par Générations au travail, réussir ensemble. Les entreprises sont d’ailleurs invitées à s’inscrire à la campagne La compétence n’a pas d’âge et à commander une trousse à www.generationsautravail.ca pour mettre en place de bonnes pratiques.

Les prochains forums auront lieu dans les régions de la Capitale nationale et de la Montérégie.

Salle comble à Trois-Rivières

Le comité organisateur

 

 

 

© Association québécoise de gérontologie, 2019. Tous droits réservés