COMMUNIQUÉ
TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES EXPÉRIMENTÉS

Montréal, le 14 mai 2019 –C’était hier qu’avait lieu à Montréal le point de presse du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Monsieur Jean Boulet pour annoncer de nouvelles mesures pour les travailleurs et travailleuses expérimentés, auquel Madame Irène Demczuk, coordonnatrice du projet Générations au travail, Réussir Ensemble ! était convié. « Le Québec fait face à la première grande pénurie de main-d’oeuvre de son histoire. Les mesures annoncées par le ministre Boulet dans le cadre de la Grande corvée 2.0 sont encourageantes, car elles incitent à la fois les travailleuses et travailleurs expérimentés à prolonger leur carrière et stimulent les PME à les embaucher ou les maintenir en emploi au moyen de crédits d’impôt. Avec de tels incitatifs, le message est clair, les travailleurs et les travailleuses sont une des solutions structurantes pour contrer cette pénurie » affirme Madame Demczuk.

Le ministre a annoncé qu’environ 158 000 travailleurs de 60 à 64 ans pourraient bénéficier d’un crédit d’impôt non remboursable d’un montant maximal de 1500$. Les petites et moyennes entreprises ne sont pas en reste, puisqu’elles pourront bénéficier d’un crédit d’impôt pour chaque travailleur âgé de 60 à 64 ans, réduisant ainsi de 50 % les cotisations québécoises (RRQ, etc.) qu’elles assument pour leurs employés.

« Au-delà de ces crédits d’impôt, c’est ce discours positif, valorisant l’apport de la main-d’oeuvre expérimentée dans les entreprises qui permettra de changer en profondeur notre regard sur les travailleurs plus âgés et incitera les entreprises à les considérer comme une richesse collective et un bassin de main-d’oeuvre présentant de très nombreux avantages. C’est ce discours rafraîchissant que nous a livré le ministre Jean Boulet » de conclure, Madame Demczuk.

© Association québécoise de gérontologie, 2019. Tous droits réservés